La Fondation Rambourg Tunisie a annoncé la première cohorte de son nouveau programme CORE creative hub, lors d’un événement organisé dans son local le 4 décembre 2020, dédié à l’accompagnement et au renforcement des entrepreneurs créatifs et culturels.

Shiran Ben Abderrazak, CEO de la Fondation Rambourg, a indiqué d’entrée de jeux que “L’industrie culturelle et créative a un potentiel assez important capable de booster l’économie de la Tunisie si elle est exploitée correctement”.

Le programme CORE se déroule sur une période de six mois. Les entreprises sélectionnées sont accompagnées dans une phase de diagnostic personnalisée en one to one, puis une phase de conseil stratégique et opérationnel avec des experts qui aboutiront à la création d’un parcours de formation sur mesure. Par ailleurs, des cycles de formation plus généralistes seront dédiés à renforcer et à automatiser les entreprises créatives en post-création, existantes.

La Fondation Rambourg met à disposition des 9 projets sélectionnés ses ressources telles qu’une équipe d’experts et de formateurs ainsi que l’espace creative hub, un espace de travail équipé de vidéoprojecteurs et visioconférences qui offre de nombreux services pour les réunions B2B ou B2C, les événements networking et des ressources informationnelles et de la documentation (une bibliothèque, articles, rapports, études, …).

Ben Abderrazak a présenté les objectifs de ce programme. Celui-ci vise à renforcer les capacités des entreprises et entrepreneurs créatifs et culturels à travers la formation et l’apport de conseils spécialisés. Il a souligné l’importance d’encourager la mise en réseau, en offrant des conditions préalables au “changement d’échelle” des activités économiques et au développement des entreprises créatives de petite taille.

Pour le premier appel à candidatures du programme CORE, le comité de sélection, qui était composé du CEO de la Fondation Rambourg, des experts en communication et finance, des entrepreneurs et de la responsable de l’incubateur créatif Minassa, a fait la sélection de 16 projets des 54 candidatures qu’ils ont reçu pour les sessions de pitchs. À l’issue de ces auditions, le comité de sélection a retenu neuf projets ambitieux qui forment la promotion inaugurale de ce programme:

  • Klink : une plateforme de Booking et de production d’artistes. Elle met en relation des artistes (de différentes disciplines) et des organisateurs d’événements (Entreprises, Particuliers). Elle propose aux artistes un espace de promotion pour financer leurs projets à travers le financement participatif.
  • Studio Barguellil est un studio dédié à la photographie (prise de vue et impression fine art).
  • Akacia Production: un programme de fonction et de renforcement de capacité des métiers des arts et du spectacle, et de structuration des organismes culturels qui sont actifs dans les régions hors de la capitale.
  • Myari Studio: un studio créatif collaborant avec des agences, des marques de luxe, des créateurs et des startups pour construire des plateformes de marque et des solutions de communication efficaces.
  • Espace Khazna d’art: un centre de formation spécialisé dans l’enseignement culturel (le théâtre, la musique, les arts plastiques et la danse).
  • Cérès Diffusion: une plateforme de vente en ligne de livres qui est en pleine restructuration afin d’en faire la première plateforme de distribution du livre en Tunisie.
  • Rives production: une société de production cinématographique et télévisuelle.
  • Design Lab: un collectif d’artistes et de designers qui réalise des performances artistiques à travers les nouvelles technologies et spécialement le mapping vidéo et la réalité augmentée.
  • Digital Cultural Experience: une startup qui ouvre à la valorisation du patrimoine via les nouvelles technologies telles que la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

À partir du 7 décembre 2020, ces 9 entrepreneurs créatifs pourront démarrer leur expérience CORE.

La conception de ce programme a été le résultat d’une étude menée par la Fondation Rambourg, en 2019, sur un échantillon de 202 structures créatives et culturelles en Tunisie pour mieux comprendre leurs besoins réels. Il s’est avéré qu’il y avait un besoin d’appui et de développement des structures et des activités par le biais d’un accompagnement et un renforcement de leurs compétences entrepreneuriales et managériales.

Source : CORE KLINK